Accueil » Pathologie et Homéopathie » Gingivorragie et homéopathie

Gingivorragie et homéopathie

La gingivorragie correspond à une affection des gencives caractérisée par des saignements. Elle peut survenir à la suite d’un traitement médicamenteux, fièvre hémorragique, syndrome d’hémorragie, leucémie, cirrhose hépatique et avitaminose. Vous pouvez aujourd’hui recourir aux remèdes homéopathiques pour contrer l’inflammation.

Médicaments homéopathiques pour contrer la gingivorragie

Gingivorragie et homeopathie

En cas de saignement spontané ou causé à la suite d’un brossage, il vous est recommandé de prendre Kalium Bichromicum et Mercurius Solubilis.

En cas d’ulcérations malignes qui peuvent survenir chez les personnes alcooliques ou syphilitiques, il convient de prendre 5 granules de Lachesis mutus 7 CH toutes les 3 heures.

La gingivorragie suivie de sécheresse buccale, d’un goût amer et d’aphtes peuvent être traités en administrant 5 granules de Nux Vomica deux fois par jour.

En cas d’ulcérations et des enflures au niveau des gencives et en cas de sensibilité dentaire aux changements de température et au moment de la mastication des nourritures, il vous est recommandé de prendre Ammonium Carbonicum et Phosphoricum Acidum.

La gingivorragie suivie de gencives enflammées peuvent être traitées en mélangeant Baryta Carbonica 1 à 3 CH avec Baryta Carbonica 9, 15 ou 30 CH.

Avant la prise d’un médicament, il est conseillé d’avoir recours à un avis médical.

Noter cet article